Gastronomie

L’histoire du goûter

Les mots « déjeuner » et « dîner » signifient « cesser de jeûner » sous-entendu, manger à sa faim, satisfaire son besoin de manger ; tandis que « goûter » nous rapproche de l’idée de « déguster », d’appréhender la saveur d’un aliment en le goûtant, en ingérant de petites quantités équivalentes à une ou deux bouchées pour le solide et à quelques gorgées pour le liquide.

Quelle est l’histoire du gouter ?

L’existence du goûter se justifiait par le fait qu’il fût un temps où les humains ne s’alimentaient que le matin et le soir. Ainsi, du 13è au 16è siècle, le repas du matin se prenait entre 9 et 10h00 et il se nommait le dîner et le repas du soir que l’on appelait souper avait lieu entre 17 et 19h00.

C’est Louis XIV, un siècle plus tard, qui instaure un repas supplémentaire plut tôt le matin, on passe alors à trois repas par jour : un déjeuner vers 8h30, un dîner vers 13h et un souper vers 22h.

A la Révolution française, la collation de 15h a fait son apparition, repoussant la faim jusqu’à l’heure du dîner qui était toujours fixée à 22h.

Quelle est l’origine du gouter ?

Si l’origine du goûter date donc de quelques centaines d’années en arrière, son objectif de l’époque est similaire à celui qu’on lui donne aujourd’hui : transmettre à son corps le bon niveau d’énergie. Cette énergie dont il aura besoin pour aller jusqu’au dîner sans baisse de forme.

Tout au long de la journée, enfants mais aussi adultes, dépensent de l’énergie dans chacune de leurs actions, qu’il s’agisse de jouer, de se concentrer à l’école ou au travail, de faire les courses, de s’occuper des enfants, etc. Le premier repas (le petit-déjeuner), pris peu de temps après s’être réveillé est la première prise d’énergie, qui doit nous emmener au déjeuner du midi. Ensuite l’intervalle jusqu’au dîner est relativement long et c’est là qu’intervient le goûter, nous redonnant suffisamment d’énergie pour aller jusqu’au dîner.

Quel est le goûter historique idéal ?

Alors que le goûter idéal d’un adulte doit être pris au moins 2 heures avant le repas du soir, il ne doit être ni trop copieux ni trop calorique : un fruit frais, une barre énergétique ou quelques fruits secs et une boisson chaude ou froide non sucrée ; celui des enfants est plus complexe.

Le goûter copieux est réservé aux enfants qui rentrent de l’école ou qui viennent d’exercer une activité sportive intense. Mais attention là encore, rien ne justifie de leur proposer trop de sucreries. Le goûter idéal pour les enfants se compose de quatre aliments de type différent, chacun jouant un rôle essentiel :

  • un produit céréalier pour l’apport en énergie et pour un fonctionnement optimal du cerveau et des muscles du corps : des biscottes, des biscuits (pas trop secs) ou du pain,
  • un produit laitier pour l’apport en calcium et en protéines nécessaire à une bonne croissance : yaourt nature sans sucre ou peu sucré, lait ou fromage,
  • un jus de fruit ou un fruit pour l’apport en vitamines C et en fibres.
  • un ou plusieurs verres d’eau pour l’hydratation.

Pour les adultes comme pour les enfants, le moment du goûter doit représenter un moment de détente sans pour autant s’éterniser au risque de se rapprocher un peu trop de l’heure du dîner et d’avoir l’appétit coupé.

Pour les séniors et éventuellement, les malades, le goûter origine permet de ne pas surcharger l’estomac au moment des différents repas, surtout si la personne est alitée ou dans un fauteuil. La quantité de nourriture, nécessaire et suffisante pour une journée est alors répartie en 4 repas au lieu de trois.

Le goûter n’est pas synonyme de grignotage, au contraire, il peut nous éviter de nous jeter sur le paquet de chips et d’en dévorer la moitié juste avant le repas du soir, ayant pour double punition de nous couper l’appétit et de déséquilibrer notre régime alimentaire qui, nous le savons tous maintenant, est la base d’une bonne hygiène de vie, sans parler de la régulation de la prise de poids.

gouter origine, histoire du gouter, gouter historique, origine du gouter

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.